مركز بنتيلي الإعلامي مركز بنتيلي الإعلامي
recent

آخر الأخبار

recent
random
جاري التحميل ...

La Ligue pour la protection des prisonniers sahraouis Sonne l'alarme et appelle à libérer les prisonniers civils sahraouis dans les prisons marocaines.

Le lundi 13 avril 2020, des informations ont circulé sur des sites Web marocains et dans certains journaux papier qui ont abordé la découverte de cinq cas confirmés d'employés et d'une prisonnière tous infectés par le virus Corona dans la prison du Laksar Lakbir - au nord du Maroc, ce qui confirme l'hypothèse de la transmission du virus et la propagation de l'infection parmi les détenus des établissements pénitentiaires.

La LPPS, depuis l'annonce officielle du déclenchement de l'épidémie au Maroc, a appelé à la libération immédiate de tous les prisonniers civils sahraouis par crainte d'une catastrophe humanitaire qui menace la vie de toutes les personnes incarcérées en raison de la fragilité du système de santé au Maroc et du manque de mesures de précautions.

D'autre part, et conformément à l'appel lancé par la Présidente du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme, Mme Michelle Bachelet, le 25 mars 2020, à tous les pays pour libérer des prisonniers afin d'éviter une catastrophe humanitaire dans les prisons et les lieux de détention fermés, et aussi pour limiter la propagation de la pandémie ; Le virus Corona COVID 19, qui s’est propagé dans le monde depuis le début de cette année.

À cet égard, l'État marocain a libéré environ 5 600 prisonniers, de ses différentes prisons et lieux de détention, dont la plupart sont des prisonniers de droit commun et ont des précédents judiciaires, il a exclu exprès de cette liste les prisonniers civils sahraouis,  dans le cadre de sa politique raciste et de représailles, contre tout ce qui est sahraoui, et ainsi l'État d'occupation marocain a raté son rendez-vous avec la réconciliation humaine, avec laquelle la plupart des pays du monde ont interagi.

Compte tenu de la torture et des pratiques inhumaines, dont les prisonniers civils sahraouis, étaient soumis loin de la loi, et d'une façon bien intentionnée exprimant la haine cachée. dont certains détenus souffrent encore de leurs conséquences sanitaires et psychologiques, est devenu nécessaire de les protéger, craignant que la pandémie de Corona ne se transforme en Un moyen de régler les comptes, de se venger à nouveau et de profiter de l'urgence sanitaire pour transmettre l'infection à chaque prisonnier civil sahraoui , comme nous avons évoqué précédemment.

À cet égard, la LPPS, lance un appel à tous les pays du monde qui ne reconnaissent aucune souveraineté de l'État marocain sur le territoire du Sahara occidental et défendent le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination de faire une action d'urgence avec les Nations Unies et toutes les organisations internationales pour la libération immédiate de tous les Prisonniers civils sahraouis dans les prisons de l'Etat d'occupation marocain.



Ligue pour la protection des prisonniers

Sahraouis dans les prisons marocaines

Mardi 14 avril 2020

El Aaiun occupée / Sahara occidental

عن الكاتب

مركز بنتيلي الإعلامي

التعليقات


اتصل بنا

إذا أعجبك محتوى موقعنا الالكتروني نتمنى البقاء على تواصل دائم ، فقط قم بإدخال بريدك الإلكتروني للإشتراك في بريد المركز السريع ليصلك جديد موقعنا أولاً بأول ، كما يمكنك إرسال رساله بالضغط على الزر المجاور ...

جميع الحقوق محفوظة

مركز بنتيلي الإعلامي