مركز بنتيلي الإعلامي مركز بنتيلي الإعلامي
recent

آخر الأخبار

recent
recent
جاري التحميل ...
recent

Le Président de la République arabe sahraouie démocratique vient d’envoyer une lettre au Président du Comité international de la Croix Roug.

le Président a rappelé que les prisonniers politiques devaient être jugés et détenus en territoire occupé sous peine de commettre une violation grave des dispositions de la Quatrième Convention de Genève. Le Président a également rappelé la nécessité d’enquêter de manière impartiale sur les tortures auxquelles les prisonniers ont été  soumis.

Le Président exhorte le CICR à intervenir auprès des autorités d’occupation pour, d’une part, mettre fin à l’ensemble de ces violations et, d’autre part, veiller  à ce qu’ils soient traités conformément aux normes du droit international humanitaire et notamment la Quatrième convention de Genève qui vise à protéger les civils.


Déclaration de M.KHADDAD
du Secrétariat national du Front POLISARIO
Coordinateur du Front POLISARIO avec la Mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental


Le Front Polisario, mouvement de libération nationale du Sahara occidental, dont la déclaration d’adhésion aux conventions de Genève a été acceptée en 2015 par le gouvernement Suisse, Etat dépositaire des dites conventions, réaffirme qu’il est fermement déterminé à appliquer les Conventions de Genève dans le conflit qui l’oppose au Maroc depuis l’invasion, condamnée par les Nations Unies (S/RES/380, 6 novembre 1975), du territoire du Sahara Occidental.
Dans le cadre de ce conflit, Le Front POLISARIO ne peut que déplorer la situation préoccupante dans laquelle se trouve les prisonniers politiques sahraouis détenus par les autorités marocaines et notamment les prisonniers de GDEIM IZIK.

Le Front POLISARIO rappelle que, le 29 avril 1991, le Conseil de sécurité de l’ONU  a fait sien le plan de paix et crée la MINURSO (force de maintien de la paix chargée de veiller au respect du cessez-le-feu et d’organiser un référendum d’autodétermination). 

Le Front POLISARIO réaffirme que l’article 2 commun aux quatre Conventions de Genève précise que la Convention « s’appliquera également dans tous les cas d’occupation ».

Le Front POLISARIO réaffirme que les personnes civiles qui se trouvent sur le territoire occupé du Sahara occidental ne peuvent être privées, en aucun cas ni d'aucune manière, du bénéfice des Conventions et que l’article 4 de la Quatrième Convention protège « les personnes qui, à un moment quelconque et de quelque manière que ce soit, se trouvent, en cas de conflit ou d'occupation, au pouvoir d'une Partie au conflit ou d'une Puissance occupante dont elles ne sont pas ressortissantes ».

Le Front POLISARIO rappelle que la Puissance occupante qu’est le Royaume du Maroc est liée, notamment pour la durée de l’occupation, par les dispositions relatives à l’interdiction des déportations et à l’interdiction de la soumission à la torture et/ou tout autre traitement dégradant.

Le Front POLISARIO se déclare préoccupé par la détention des prisonniers de Gdeim Izik à la prison de Larjat à Rabat, où des autres prisonniers sahraouis dans tout autre centre pénitencier situé en dehors du territoire occupé par le Maroc.

Le Front POLISARIO exige que les prisonniers de GDEIM IZIK et plus généralement tout les autres prisonniers soient en application de l’article 76 de la Quatrième Convention transférées dans les territoires.

Le Front POLISARIO rappelle que cette exigence résulte de l’article 49 de la Quatrième Convention de Genève qui prohibe tout transfert forcé de population.

Le Front POLISARIO réaffirme que de telles déportations constituent des violations graves de la Quatrième Convention et demande qu’il soit immédiatement et définitivement mis fin à ces déportations et que le Royaume du Maroc s’acquitte immédiatement et sans condition de ses obligations au titre du droit international humanitaire dans les territoires occupés.

Dans ce contexte, Le Front POLISARIO appelle instamment les organisations internationales à collaborer au respect scrupuleux du droit international en matière humanitaire et pour ce qui a trait aux prisonniers saharaouis en veillant notamment à ce que les personnes protégées détenues puissent recevoir la visite des délégués du Comité international de la Croix-Rouge, conformément aux dispositions de l'article 143 de la Quatrième Convention.

بقلم : مركز بنتيلي الإعلامي

بقلم : مركز بنتيلي الاعلامي

مـــــركــــز بــنــتــــيــــلــــــي الإعـــلامــــــي .

التعليقات



إذا أعجبك محتوى موقعنا نتمنى البقاء على تواصل دائم ، فقط قم بإدخال بريدك الإلكتروني للإشتراك في بريد الموقع السريع ليصلك جديد الموقع أولاً بأول ، كما يمكنك إرسال رساله بالضغط على الزر المجاور ...

إتصل بنا

عن الموقع

تغريداتي

جميع الحقوق محفوظة

مركز بنتيلي الإعلامي

2017